Passer au contenu principal

L - Construction d'une maison - Calme dans la ville

Ce projet s’inspire directement de l’architecture des années 20 du mouvement de l’école du BAUHAUS constitué par plusieurs architectes aux idées révolutionnaires. Walter Gropius fut le précurseur du mouvement mais d’autres suivirent comme Mies Van Der Rohe, Marcel Breuer. Les bases de cette architecture sont faites de fonctionnalisme, d’élégance dépouillée et de simplicité. Le terme BAUHAUS signifie bâtiment pour BAU et HAUS pour maison. Les bâtiments sont à la fois simples mais recherchées par leurs lignes dépouillées. Le travail des façades est primordial, par les jeux de volumes et de points de fuites vers l’extérieur. Entre 1920 et 1933 de nombreuses maisons virent le jour en Allemagne. Elles restent aujourd’hui des références mondiales en architecture. Ici la maison reprend certain code dans le travail des façades, et des ouvertures. Chaque fenêtre est positionnée en fonction des dimensions donnée par le plan et projetées en façade. Les mesures des baies sont proportionnées entre largeur et hauteur pour obtenir une proportion parfaite. La vue de chaque façade doit sembler évidente. La verticalité des ouvertures permet d’élancer la maison et d’asseoir le soubassement. Les bandeaux horizontaux quant à eux permettent d’obtenir une ligne visuelle conductrice. Cette ligne se prolonge à chaque rupture de volume notamment pour le patio et le garage. Les larges baies façades Sud s’ouvrent sur le jardin, la limite entre intérieur et extérieur s’efface, laissant place à des vues sur le lointain. Certaines baies vitrées sont de véritable cadrage paysagé pouvant ressembler à un tableau en perpétuel changement. A l’image minimaliste du mouvement du Bauhaus, la maison est revêtue d’un enduit blanc et souligné par une pointe de modernité par un bardage bois et un claustra bois dans le patio.

3 CH  - Le calme dans la ville